Accueil

Accueil

TouMaLi – Prévention des déchets marins

Réduire les déchets marins des touristes en Afrique du Nord par la contribution d'un système de gestion durable des déchets

Environ 85 % des déchets marins flottants et 45 à 95 % des déchets marins de surface sont constitués de matières plastiques. Une grande partie de ces déchets provient du secteur du tourisme qui représente l'une des industries les plus vitales des économies locales.

Les pays d'Afrique du Nord sont actuellement confrontés à des défis pour faire face à la pollution marine croissante, qui nécessitent des solutions juridiques, financières, institutionnelles et techniques. C'est pourquoi le ministère fédéral allemand de l'environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire (BMU) finance le projet "TouMaLi", qui est réalisé dans le cadre du programme de financement 2020 du BMU contre les déchets marins.

TouMaLi contribue à la réduction des flux de déchets dans les mers de la région MENA causés par le tourisme, tout en promouvant des solutions d'économie circulaire telles que la réduction et la réutilisation des déchets inévitables au Maroc, en Tunisie et en Égypte.

Le projet, dirigé par l'université de Rostock et soutenu par un consortium de huit autres institutions issues du monde universitaire, de groupes de réflexion et d'entreprises, ainsi que par des partenaires politiques locaux, vise à réduire de manière significative les déchets marins jusqu'en 2024 grâce aux mesures suivantes : évaluation de base de la pollution par les déchets marins, élaboration d'une stratégie globale de gestion des déchets, sensibilisation et renforcement des capacités, ainsi que transfert de connaissances aux principales parties prenantes de la région cible, telles que les hôtels et les communautés.